Aller au contenu principal
-

Ma Région agit pour la transition écologique

Chef de file pour le climat, la qualité de l’air, l’énergie et la biodiversité, la Région est un acteur-clé de la transition écologique. Elle souhaite jouer un rôle de pilotage de la politique de l’eau, de biodiversité, de transition énergétique, de réduction des déchets et de développement de l’économie circulaire, en lien étroit avec la préservation du cadre de vie et le développement du territoire.

Ma région se mobilise pour préserver la biodiversité et la qualité de l’eau

Forts d’un patrimoine naturel exceptionnel, les Pays de la Loire figurent parmi les Régions les plus mobilisées pour la préservation et la valorisation de la biodiversité, notamment les arbres, les haies et la forêt dans sa globalité. La Région a également engagé un combat volontariste pour reconquérir la qualité de l’eau.

Un engagement pour les arbres et les forêts

Afin de stocker un million de tonnes de carbone supplémentaires d’ici à 2030, la Région des Pays de la Loire a pris l’engagement fin 2023 de renforcer son action pour les arbres, avec un premier plan régional en faveur de la haie (2024-2030) et un plan régional en faveur de la forêt et du bois. Les actions engagées s’articulent autour d’enjeux majeurs et fédérateurs : préserver, planter, gérer, promouvoir et valoriser la ressource.

 

Une intervention déterminée pour reconquérir la qualité de l’eau 

Avec seulement 11 % des cours d’eau ligériens en bon état écologique, la Région se mobilise pour la reconquête de la qualité des cours d’eau. Pour atteindre les objectifs environnementaux fixés par l’Europe et traduits à l’échelle du bassin Loire-Bretagne, la Région des Pays de la Loire mène une action volontariste depuis plusieurs années sur le sujet. Ainsi, elle a adopté en 2019 un plan régional Etat-Région de reconquête de la ressource en eau, doté de 46 M€ d’aide régionale sur 2020-2024, et elle a obtenu la compétence animation et concertation début 2020. 

La Région s’engage pour la reconquête de la ressource en eau et des milieux : 

  • En ayant installé une nouvelle gouvernance, impliquant tous les acteurs sur ce sujet préoccupant, et en pilotant aux côtés de l’Etat, la Conférence ligérienne de l’eau et le Comité stratégique régional pour l’eau.
  • En déployant des Contrats territoriaux eau (CT Eau), outil privilégié pour accompagner les actions d’amélioration des milieux aquatiques et de lutte contre les pollutions diffuses. Les CTeau couvrent désormais plus de 80 % du territoire, et mobilise 9M€ de la Région aux côtés de financement de l’Agence de l’eau et des Départements volontaires. 
  • En adoptant, un plan d’action pour protéger notre eau avec des mesures destinées à améliorer la ressource naturelle servant à la production d’eau potable sur les 47 captages prioritaires de la région. Et un second volet pour une gestion durable et responsable de la ressource en eau, comportant des actions qui impliquent tous les acteurs autour d’un objectif commun, réduire les prélèvements en eau.
  • En obtenant un programme LIFE « Revers’eau » 2021-2027 auprès de la commission européenne d’un montant de 15M€,  pour mobiliser les acteurs autour d’actions vitrine pour reconquérir la qualité de l’eau.

Avec le projet LIFE REVERS’EAU piloté par la Région des Pays de la Loire et soutenu par la Commission européenne, une nouvelle dynamique vient consolider les investissements menés depuis plusieurs années pour la reconquête du bon état des cours d’eau sur le territoire. Le projet LIFE REVERS’EAU compte 13 partenaires (collectivités territoriales, organismes consulaires, syndicats mixtes…) et une trentaine d’actions. 

CONSULTER LE SITE LIFEREVERSEAU

La Loire, colonne vertébrale de la région 

La Loire, par sa dimension régionale, nationale et européenne, nécessite une attention particulière du fait de la concentration d’enjeux (biodiversité, patrimoine culturel, économique,…) et de nombreuses activités. En signant un contrat pour la Loire et ses annexes à l’amont de Nantes avec l’Agence de l’eau, Voies navigables de France, le GIP Loire estuaire, le Conservatoire des espaces naturels (CEN) des Pays de la Loire et les acteurs locaux, la Région a souhaité restaurer un fonctionnement plus naturel du fleuve et répondre aux dysfonctionnements qui avaient alerté les acteurs locaux et les associations. Différents scénarios de restauration de la Loire ont confirmé l’intérêt de travaux ciblés d’ampleur, nécessaires dans les années à venir. 

 La stratégie régionale biodiversité : une première nationale 

La Région des Pays de la Loire est la première Région française à avoir élaboré, collectivement avec l’Agence de l’eau Loire-Bretagne, les 5 Départements ligériens, la DREAL et l’Office français de la biodiversité, une stratégie régionale biodiversité opérationnelle et chiffrée depuis l’adoption de la loi pour la reconquête de la biodiversité de 2016. Son élaboration s’est appuyée sur une large concertation avec les acteurs, au plus près des territoires. Cette stratégie, adoptée en 2018, veut favoriser un engagement collectif autour de trois convictions fortes : 

  • La biodiversité régionale doit être préservée pour sa valeur intrinsèque et les services qu’elle rend à la société. 
  • La biodiversité représente un enjeu d’attractivité de notre territoire. 
  • La biodiversité est un moteur pour l’économie, avec des filières agricole, aquacole, forestière et touristique ancrées localement et mobilisées dans la gestion durable de ce patrimoine naturel. 

Un investissement fort autour de 6 enjeux

La stratégie régionale biodiversité est alimentée par un investissement régional de près de 50 millions d’euros sur la période 2018-2023 et se traduit par des actions innovantes comme la création du Club Mécènes du patrimoine naturel des Pays de la Loire, en lien avec la Fondation du patrimoine. 

La stratégie régionale couvre 6 enjeux déterminants : 

  • avoir une connaissance éclairée pour bien agir 
  • préserver les habitats et les espèces présents en Pays de la Loire 
  • contribuer à une meilleure synergie des politiques publiques 
  • faire de la biodiversité un levier de compétitivité des entreprises 
  • faire du patrimoine naturel un atout touristique 
  • former et sensibiliser tous les publics 

Parcs naturels et réserves régionales, laboratoires du développement durable

Les Pays de la Loire comptent quatre Parcs Naturels Régionaux (Brière, Loire-Anjou-Touraine, Normandie-Maine et Marais Poitevin), couvrant 13 % du territoire régional, regroupant 195 communes, 400 000 hectares et près de 300 000 habitants. La Région contribue au financement de ces territoires ruraux aux patrimoines naturel, culturel et paysager remarquables mais fragiles. Ils sont de véritables laboratoires du développement durable, livrant un remarquable travail d’innovation et d’expérimentation en milieu rural en lien étroit avec les habitants, les collectivités locales et les acteurs économiques. 

La Région attribue également le label de Réserve naturelle régionale (RNR) à 21 sites remarquables au regard des richesses naturelles qu’ils abritent. Sur 2 600 hectares, ces lieux vivants servent à de nombreux usages et participent à la valorisation du savoir-faire régional en matière de développement durable. La Région accompagne techniquement et financièrement ces projets portés par des acteurs locaux dynamiques. 

Les Parcs Naturels Régionaux et les Réserves Naturelles des Pays de la Loire

  • Brière

    Superficie en hectares

    56532 ha

    Superficie en kilomètres

    565 km
  • Normandie-Maine

    Superficie en hectares

    256902 ha

    Superficie en kilomètres

    2569 km
  • Loire-Anjou-Touraine

    Superficie en hectares

    278294 ha

    Superficie en kilomètres

    2783 km
  • Marais Poitevin

    Superficie en hectares

    198189 ha

    Superficie en kilomètres

    1982 km

Des partenaires régionaux multiples pour collecter et diffuser les savoirs de la biodiversité 

La Région des Pays de la Loire soutient de nombreux partenaires indispensables à la collecte et à la diffusion des connaissances acquises sur la biodiversité régionale :  

  • L’Union régionale des centres permanents d’initiatives pour l’environnement (URCPIE
  • Le Groupement régional d'animation et d'information sur la nature et l'environnement (GRAINE
  • Le Conservatoire botanique national de Brest (CBNB
  • La Ligue pour la protection des oiseaux (LPO
  • Le Groupe d’étude des invertébrés armoricains (GRETIA
  • La Chambre régionale d’agriculture (CRA
  • Le Centre régional de la propriété forestière (CRPF
  • France nature environnement (FNE
  • Le Conservatoire d’espaces naturels (CEN
  • Le Conservatoire du littoral (CdL

Fermes bas carbone : les agriculteurs mobilisés pour le climat  

C’est une première en France : la Région des Pays de la Loire accompagne les éleveurs laitiers investis dans une démarche de réduction des émissions de gaz à effet de serre. La démarche « fermes bas carbone » consiste depuis 2019 à accompagner les élevages qui travaillent à réduire leur impact environnemental. L’objectif à terme est d’accompagner 5 200 éleveurs et le soutien régional s’élève à 1,7 million d’euros complété par un montant de 1,5 million d’euros provenant des fonds européens. 

Une cartographie pour aider à la décision

La création du portail de visualisation des données « faune et flore » en Pays de la Loire est une réelle avancée. Biodiv’Pays de la Loire reflète l’état de la connaissance sur le statut et la répartition des espèces dans la région. Cette cartographie en ligne, alimentée par les données de terrain des experts et des bénévoles, permet d’accompagner les décideurs locaux dans leurs choix d’aménagement. Biodiv’Pays de la Loire a été développé par le Conservatoire d’espaces naturels des Pays de la Loire, et financé par la Région et la DREAL des Pays de la Loire. 

Transition écologique

Pissenlit avec fond vert

J’accède à l’ensemble des aides et services utiles pour la biodiversité, la qualité de l’eau, la gestion des déchets, la transition énergétique.

Accéder aux services